HOME>Nouvelles>G20 numérique
Menu

Düsseldorf, 6 à 7 avril

Présentation sur la réunion du «G20 numérique»

Le groupe des 20 – G20 en abrégé – est un forum informel des 20 plus grandes nations industrielles du monde. Durant les deux jours de discussions, un des sujets était les opportunités de la transformation numérique pour la croissance, l’emploi et l’industrie. C’était la première fois dans l’histoire du G20 que les enjeux liées au numérique sont abordés lors d’une réunion au niveau ministériel. La réunion avait lieu à l’invitation du Ministre de l’Economie, Brigitte Zypries. La transformation numérique est un des principaux objectifs du gouvernement allemand.

Pour informer les ministres sur les développements technologiques actuels, le Ministère Fédéral de l’Economie avait invité des représentants des entreprises Kuka, Airbus, Fraunhofer Institut de même que VDE/DKE et INOSOFT pour parler sur leurs solutions.

«Un jumeau numérique est l’équivalent numérique d’un produit réal, physique», explique le directeur général d’INOSOFT, Thomas Winzer. «Ce jumeau naît avec l’idée du produit, sert comme modèle pour la production et reste lié au produit pour l’entier cycle de vie.»

Surtout à l’égard de l’industrie 4.0, il est raisonnable de transférer également les règlementations et normes dans une forme lisible par machine pour pouvoir effectuer une comparaison avec le jumeau numérique. De cette manière, les aspects techniques du produit peuvent être inspectés avant la mise en production pour identifier et fixer des problèmes potentiels du produit final. Cela permet d'économiser du temps et de l'argent.

A l’aide d’une application de réalité augmentée, INOSOFT démontrait aux ministres du numérique à quoi ressemble une telle solution: Comme équivalent numérique d’un produit réel, une virtuelle armoire électrique générée à base d’un logiciel est superposée via des lunettes de données au champ de vision du spectateur. Le spectateur peut voir cet objet de tous les côtés.
L’inspection automatique «en référence à la norme» est fait en un clic de bouton. On peut la poursuivre visuellement en 3d. Quand le système trouve une erreur, le composant en question est marqué et des conseils de dépannage sont affichés.

«Nous voulons montrer par cette solution comment le monde virtuel se fonde avec le monde réel par la transformation numérique de l’industrie manufacturière. Et quelles possibilités en résultent», résume Winzer. «Nous sommes fiers de pouvoir être présent à la conférence G20 et nous nous réjouissons à fournir notre contribution à construire ce développement.»

Impressions sur place

 

10.04.2017
Partager: